Zoom One

Comment Mozilla s'est servi de Zoom pour organiser son MozFest 100 % en ligne ?

Zoom Meetings a permis au MozFest 2021 de Mozilla d'organiser 530 sessions de 60 minutes lors de l'événement en ligne de deux semaines.
7 min. de lecture

Mis à jour le February 20, 2024

Publié le September 25, 2023

Mozilla Festival logo

L'accessibilité, la diversité et l'inclusion sont essentielles pour le MozFest

Lorsqu'il a été décidé que le MozFest 2021 ne pourrait pas avoir lieu physiquement à Amsterdam, comme prévu initialement, Kristina Gorr, Directrice des communications pour le MozFest, a compris que son équipe devrait réagir rapidement pour identifier la meilleure manière d'accueillir en ligne des milliers de personnes et des centaines de sessions de breakout. « Nous étions tous prêts et équipés pour l'événement en personne lorsque la pandémie s'est déclenchée » raconte Kristina Gorr.

Mozilla utilisait déjà Zoom en interne. Les organisateurs du festival avaient déjà de l'expérience avec la plateforme, et la plupart des créateurs des centaines de sessions MozFest virtuelles connaissaient Zoom. Connaissant très bien ce que la plateforme pouvait faire, MozFest a choisi Zoom comme principale plateforme de communication afin d'organiser sa rencontre 2021.

Kristina Gorr explique : « nous voulions une plateforme de communication qui offrirait accessibilité, diversité et inclusion à tout le monde. Des membres de notre communauté dans le monde entier souhaitaient participer. Chaque année, nous faisons un effort considérable pour nous améliorer au maximum et permettre au plus grand nombre de personnes possible de nous rejoindre. Zoom nous a permis d'organiser le plus grand festival de notre histoire ! ».

Affiche du MozFest
Photo par : Nathan Reinds

Sessions du MozFest organisées sur Zoom

Le MozFest 2021 a organisé 530 sessions de 60 minutes sur une période de deux semaines. Les sessions étaient divisées en différents « espaces », organisés autour de grands thèmes comme « IA créative » ou « Neurodiversité ». Les participants choisissaient de se joindre à des sessions de breakout individuelles autour de chaque axe, par exemple « Une IA digne de confiance » ou « Le mouvement pour la santé d'Internet ». Pour les organisateurs du MozFest, il était particulièrement important que toutes les sessions soient interactives.

Marc Walsh, Producteur numérique du MozFest, raconte : « nous avons essayé d'éviter les présentations à sens unique. Pour nous, l'essentiel est de proposer une conversation interactive et de rassembler différentes voix autour de la table pour discuter d'un sujet donné ». Marc Walsh explique que son équipe a dû travailler à équilibrer chaque session afin de proposer à chaque participant un espace de discussion et de veiller à ce que tout le monde dans la « salle » puissent interagir, même sans être présent physiquement.  

Zoom Meetings offraient des fonctionnalités cruciales pour le MozFest. « Il n'est pas nécessaire de posséder un identifiant individuel pour participer à une session Zoom, et c'est un aspect très important pour nous en termes d'accessibilité », précise Kristina Gorr. La possibilité de composer un numéro pour rejoindre une session Zoom s'est avérée une fonctionnalité essentielle, puisque de nombreux participants au MozFest viennent de régions dans lesquelles l'accès à un Internet est rare ou cher. « Nous voulions une plateforme qui pourrait accueillir des gens du monde entier », ajoute Kristina Gorr. « Certains participants venaient d'Afrique et d'autres régions isolées par exemple. Ils n'avaient pas la bande passante nécesaire pour lire une vidéo avec leur connexion à Internet ». Kristina Gorr cite également des fonctionnalités de Zoom comme le sous-titrage et la prise en charge de l'interprétation en langue des signes, des options importantes qui ont permis à l'intégralité de la communauté MozFest de participer.

Garantir la sécurité des sessions

Compte tenu du grand nombre de participants, l'équipe du MozFest a utilisé plusieurs méthodes pour sécuriser les sessions et garantir la protection de tous les participants. Pour Kristina Gorr, la plateforme de programmation du MozFest offrait déjà une première sécurité.« Open Labs, à l'Université de Newcastle, a conçu une plateforme qui permettait aux détenteurs de billets de s'inscrire à une session.Seuls les participants inscrits pouvaient voir un lien vers une session organisée sur Zoom ».

En outre, toutes les sessions étaient réparties entre 20 réunions Zoom différentes. Robert Walsh et son équipe pouvaient surveiller tous les liens partagés en ligne. Une telle solution a pu être prise en charge par Zoom grâce à l'équipe AV Ops de Mozilla.

Enfin, le MozFest a conçu un plan d'action au cas où une personne perturberait ou aurait un comportement inapproprié durant une session. Du personnel technique, notamment plus de 100 bénévoles, et une « équipe de sécurité » étaient disponibles à tout moment pour intervenir si nécessaire. Les animateurs disposaient également de permissions d'hôte pour leurs sessions, ce qui leur permettait de prendre des mesures si la situation l'exigeait.


Femme de dos regardant une affiche
Photo par Henry Kenyon

Projet Immerse : un point fort du MozFest grâce à Zoom

Une session très spéciale a été organisée plusieurs fois au cours des deux semaines du festival : une expérience virtuelle appelée Projet Immerse, créée et facilitée par Lance Weiler, co-fondateur du Laboratoire de Storytelling Digital de la faculté d'arts de l'Université Columbia.Comme indiqué dan le programme du MozFest, le Projet Immerse est un « thriller paranoiaque en deep fake qui place 100 participants au cœur d'une expérience virtuelle qui mêle narration, jeux et technologies d'immersion sur le web ».

Conçu pour fonctionner sur Zoom et Miro, une plateforme de tableau blanc collaborative, le Projet Immerse se sert des outils web de Zoom et Miro et les « injecte dans un grand huit basé sur des éléments de cinéma, théâtre, jeux de réalité virtuelle et escape game, à une expérience de narration collaborative ». Le scénario explore les défis associés aux deep fakes, shallow fakes et bots. Toutes les images, les vidéos, l'audio et le texte - soit près de 90 % de l'expérience, sont créés avec l'IA. Le résultat final est une expérience de storytelling unique qui explore tromperie, complôt et les manières dont les êtres humains créent du sens et établissent des liens.

L'expérience débute dans une salle d'attente Zoom. Les participants reçoivent des instructions pour utiliser un lien vers un tableau Miro via le Zoom Chat. Ils se déplacent ensuite dans une histoire durant laquelle ils doivent déterminer ce qui est réel et ce qui est faux. Pendant qu'ils se trouvent sur Milo, Zoom met en relation les participants dans des salles de breakout. Ils peuvent se voir et élaborer des théories sur ce qu'il se passe.

Kristina Gorr, qui a participé dès le début à l'expérience Projet Immerse, déclare : « Projet Immerse nous a montré comment des informations trompeuses peuvent être générées par la tendance du cerveau humaine à établir des liens là où il n'y en a pas. On nous a donné des indices créées par l'IA qui ne voulaient rien dire. Il n'y avait aucun lien entre ces indices. Nous pensions que nous étions en train d'enquêter sur un meurtre, mais le meurtre n'avait pas eu lieu, il avait été créé par l'IA. C'était ce que le jeu devait démontrer. Lorsqu'un être humain reçoit de fausses informations, son cerveau essaye d'établir des liens, et c'est ainsi que les fausses rumeurs se propagent. Vous entendez quelque chose et vous tirez tout de suite toutes sortes de conclusions. C'est comme ça que les théories du complot se créent ».


Zoom : rendre les communications virtuelles « confortables »

Selon Kristina Gorr, Zoom a permis à tout le monde de participer au MozFest de la manière la plus confortable possible. « Si vous souhaitiez participer à une session, vous pouviez couper le son de votre micro, ou même désactiver votre vidéo et juste écouter. Nos animateurs étaient formés à ne pas essayer de forcer les gens à participer s'ils voulaient simplement être discrets. La fonction de chat durant la réunion permettait à ceux qui ne souhaitaient pas montrer leur visage ou faire entendre leur voix sur un enregistrement de participer. Nous avons aussi pu profiter des aspects amusants de Zoom, comme le changement d'apparence de l'arrière-plan. Grâce à Zoom, il a été très facile de faire ce que nous voulions. »

Le MozFest avait besoin d'une plateforme de communication permettant la participation audio et visuelle de milliers de personnes présentes pour l'événement virtuel du MozFest et, selon son directeur de la communication et producteur numérique, Zoom a parfaitement répondu à cette exigence. Grâce à Zoom, nous avons pu conserver l'essence du MozFest au cours de notre rencontre virtuelle cette année. »

Nos clients nous aiment

Okta
Nasdaq
Rakuten
Logitech
Western Union
Autodesk
Dropbox
Okta
Nasdaq
Rakuten
Logitech
Western Union
Autodesk
Dropbox

Zoom, une plateforme pour se connecter